CONFÉRENCE DE L’ABBÉ YVES PERREAULT
Faire la paix avec la finitude et la mort

Cathédrale, 25 septembre 2019 – Une cinquantaine de personnes ont participé à la conférence de l’abbé Yves Perreault intitulée « Faire la paix avec la finitude et la mort ». Tout ce qui vit passe par trois étapes : le commencement, le déroulement et la fin. Chaque jour, cette expérience fait de nous des êtres extraordinairement vivants! Vivre c’est avancer!

Les différents passages de notre vie créent un continuum qui lui donne son sens. Ils sont tous rythmés par les trois étapes. Apprendre à bien finir chacune d’elles, sans en bruler, permet de nouveaux commencements. Tout commencement dans la vie est un don de Dieu. Le vieillissement permet de faire le point sur ce que j’ai reçu, ce que je reçois, ce que j’ai donné et ce que je donne de beau, de bon et de bien. C’est le temps de récolter les fruits, de les savourer et de les offrir à Dieu.

Comment composer avec la perte physique ou relationnelle? D’abord admettre la perte, puis la nommer. Identifier ce que j’ai perdu, ce qui me reste et ce que j’ai acquis de plus. (Ex. : « Qu’est-ce que le passage de l’autre dans ma vie me laisse? »)  Le consentement à finir une étape nous ouvre aux possibles d’une nouvelle étape. Parfois, nous devons admettre lucidement que « C’est fini, je suis rendu là » et s’abandonner à « la patiente acceptation du mystère ». Toute notre vie en effet est pascale. Notre bonheur dépend de nous et est lié à la perception que nous avons de la vie. Vivre pleinement aujourd’hui même le beau, le bon et le bien me prépare à l’étape ultime. Trois fois passera, la dernière y restera…

Luc Benoit
Communications