Les évêques québécois préparent
la reprise de nos rassemblements

Montréal, le 6 mai 2020 – Depuis le 15 mars dernier, l’Église au Québec a cessé de tenir les activités liturgiques et pastorales qui nécessitaient des rassemblements. Par cette mesure inédite dans notre histoire récente, nous avons contribué à diminuer l’effet de la pandémie sur la population québécoise, en tout respect des directives des autorités de la santé publique du Québec.

Le fait d’avoir cessé de convoquer des rassemblements ne signifie pas que nos Églises locales ont cessé toute activité : grâce aux médias sociaux, des liturgies ont pu être célébrées, des partages de la Parole ont pu avoir lieu, des catéchèses pour les enfants, les jeunes et les adultes ont été offertes. Plusieurs activités caritatives se sont poursuivies, des chaînes téléphoniques de solidarité ont été instaurées, des lignes d’écoute ont été mises sur pied, plusieurs fidèles ont redécouvert la fécondité de l’Église domestique.

Depuis quelques jours, les autorités sanitaires ont annoncé une atténuation progressive et ordonnée des mesures de confinement. Si encore rien n’est annoncé quant à la possibilité de tenir des rassemblements dans les lieux de culte, l’Assemblée des évêques catholiques du Québec s’y prépare activement.

  1. Le dialogue interreligieux s’est poursuivi depuis la Déclaration du 23 mars dernier. Les leaders des diverses traditions travaillent à mettre en place un protocole de réouverture des lieux de culte qui sera bientôt présenté aux autorités sanitaires. Ainsi nous serons prêts lorsqu’il sera possible d’ouvrir les lieux de culte.
  2. Une petite équipe est à préparer un protocole sanitaire spécifique aux rites catholiques, qui nous permettra de vivre nos rassemblements de manière sécuritaire, en tout respect des directives de la santé publique.
  3. Un travail de concertation avec la direction des salons funéraires, des coopératives funéraires et des cimetières est en cours pour établir des paramètres qui nous permettront d’accueillir et d’accompagner pastoralement les familles endeuillées, dès qu’il sera possible de le faire.

Nous sommes par ailleurs en communication directe avec le bureau du premier ministre du Québec et avec les responsables de la santé publique afin de discuter de la reprise de nos rassemblements.

Bien que nous ayons tous hâte de nous rassembler à nouveau pour célébrer le Seigneur et les grands événements de notre vie, nous sommes appelés à encore un peu de patience. Ce délai permet de bien nous préparer pour la reprise éventuelle de nos activités de rassemblement en toute sécurité.

Source : Assemblée des évêques catholiques du Québec