MAISON DE LA PAROLE
18 février 2019 : un quinzième printemps!

Fondée par nos Sœurs de la Présentation de Marie, la Maison de la Parole est une surprise de l’Esprit et une bouffée d’air frais dans l’Église de Saint-Hyacinthe. Inaugurée en février 2004, la Maison de la Parole a offert près de 175 activités bibliques, reçu plus de 80 conférencières et conférenciers de renom et enregistré entre 2000 à 3000 présences.

À l’origine, suite à leur chapitre général, les Sœurs voulaient innover et ne pas dédoubler l’offre de services. Elles ont voulu créer un lieu inusité, en dehors du cadre paroissial, où les gens pourraient venir se ressourcer à la Parole qui fait vivre et fait aimer la vie. La gestation s’est faite conjointement avec le diocèse.

La recette du succès de la Maison de la Parole est pourtant toute simple : un local confortable, un accueil chaleureux, des personnes-ressources de qualité, une mission spécifique connue et reconnue. Il faut souligner la souplesse de la formule : on peut participer à toutes les activités ou seulement à celles qui nous conviennent. Au fil des ans, de grands noms du monde biblique, spirituel, pastoral et ecclésial se sont succédé au micro de la Maison de la Parole. « C’est ce qui fait notre renommée », de confier humblement  Sr Pierrette Beauregard, l’actuelle directrice de la Maison.

L’équipe responsable demeure en état permanent de veille afin d’offrir des sujets qui collent à l’actualité, à la vie de l’Église diocésaine et universelle, à la vie liturgique. Le 18 février 2019, jour même du 15e anniversaire, c’est Mgr Rodembourg qui sera le conférencier invité.

Ouvrière de la première heure, Mme Geneviève Boucher, des Services diocésains, travaille toujours avec autant de passion à ce projet ecclésial avec les religieuses Pierrette Beauregard, Édith Lavoie et Muriel Timmons. Mme Boucher déclare : « Notre force est d’avoir toujours su concilier Parole de Dieu et actualité. Dans notre offre de services, la part du lion revient aux questionnements et aux préoccupations actuelles des gens. » C’est ainsi que des sujets chauds comme l’environnement, la justice sociale, l’immigration, les changements climatiques, la fin de la vie ont trouvé écho dans les murs de la Maison de la Parole. Devant ces enjeux contemporains, Sr Édith croit à l’importance « de développer un jugement critique à la lumière de la Parole de Dieu ».

La bienheureuse Marie Rivier, fondatrice des Sœurs de la Présentation de Marie écrivait « Faire connaitre et aimer Jésus Christ ou mourir ».  C’est cet élan, ce feu sacré, que la Maison de la Parole relaie avec brio. Décidément, elle n’est pas près de mourir!…

Luc Benoit
Communications