Les communautés religieuses soutiennent les groupes communautaires qui agissent sur les causes de la pauvreté et participent à la transformation sociale. Elles favorisent les groupes qui visent la promotion collective, c’est-à-dire des groupes orientés vers la prise en charge du groupe par lui-même.

C’est pourquoi huit représentants et représentantes de différents groupes communautaires ont répondu à l’invitation lancée conjointement par le Service de pastorale sociale du diocèse et le Service de Priorités des dons de la Conférence Religieuse Canadienne (C.R.C.). La rencontre a eu lieu  le 28 novembre au sous-sol de la cathédrale de Saint-Hyacinthe où Mme Renée Ntagungira a présenté les critères utilisés par les congrégations religieuses pour l’évaluation des demandes de dons.

Diane Daneau
Pastorale sociale

Article précédentEmmaüs, antidote à la désespérance
Article suivantChez les Bénédictines