Au cœur du mystère de la Nativité
Marie de Nazareth a osé dire OUI à l’appel entendu au-dedans de son cœur…
Et nous, acceptons-nous la mission que Dieu nous confie?

Il y a plus de 2000 ans, une jeune femme, Marie de Nazareth, a osé dire oui à l’appel entendu au-dedans de son cœur. Jamais au sein de l’histoire humaine un tel oui n’aura-t-il eu autant de résonances et de conséquences à long terme pour l’humanité!

À Noël, nous nous souvenons que Jésus-Emmanuel est venu porter la lumière de l’espérance au monde. Il est venu proclamer par toute sa vie, par ses actes concrets et par ses paroles, tout l’amour et toute la tendresse de Dieu pour la famille humaine.

Nous commémorons en Jésus cette découverte fondamentale de la fraternité universelle qui désire tant rassembler tous les êtres humains de la terre – sans exception – dans un élan de joie, de paix, de justice et de solidarité.

C’est de notre responsabilité à chacune et chacun en tant que baptisés de poursuivre la transmission et le témoignage personnel du message de Noël avec courage et audace, autour de nous, d’abord au sein de nos familles respectives mais aussi, là où nous travaillons et vivons concrètement. « Vous êtes le sel de la terre. Vous êtes la lumière du monde », proclamait Jésus.

Nous sommes appelés à vivre cette mission, tous ensemble: ayons l’audace de communiquer à nos frères et sœurs les profondeurs de l’amour de Dieu et de rappeler l’éminente dignité de chaque être humain, du plus fragile au plus fort, du plus jeune au plus âgé.

Chacun d’entre nous, par le baptême, reçoit les dons nécessaires pour être signe d’amour, flamme lumineuse de la tendresse de Dieu, étoile scintillante pour briller dans les cœurs de nos frères et sœurs.

Dieu nous fait signe tous les jours de la vie!  Osons-nous reconnaître ces signes dans le concret de notre vie quotidienne? Acceptons-nous d’être interpellés par Jésus pour aller plus loin sur ce chemin de l’Amour?

Dieu entre en relation et en communion intime avec chacun discrètement, non seulement à Noël mais aussi chaque jour de la vie… par la rencontre de l’autre différent de nous, lors d’un moment de vraie écoute mutuelle, d’une rencontre peut-être inattendue, d’une visite à un malade ou à un prisonnier, d’un événement non programmé à l’agenda, d’une épreuve de santé à traverser, d’un deuil à vivre, d’une lecture méditée d’une page de l’Évangile, d’un moment intense de joie, d’un temps d’adoration ou de prière.

Ne perdons jamais de vue que Dieu « me » choisit personnellement. Il vient naître au plus profond de notre cœur pour être une modeste étoile brillante au cœur de la nuit obscure de notre monde.

J’insiste, frères et sœurs bien-aimés, Dieu « te » choisit personnellement. Il vient naître au plus profond de ton cœur, pour être une audacieuse étoile de l’espérance, de la miséricorde, de la réconciliation, de l’amour, de la gratuité, de la paix… au cœur de ces trop nombreuses nuits obscures de notre monde que nous traversons actuellement ensemble.

Acceptons-nous cette mission que Dieu nous confie?

Répondrons-nous comme Marie : Oui?

Oserons-nous dire « oui » à ce défi du dépassement de soi-même et « oui » à cet Amour porteur d’espérance, de tendresse et de compassion?

Noël est la fête de la famille humaine. Mais, Noël devrait surtout être la fête de l’Être Humain qui se tient debout au milieu des tourbillons de la vie.

Votre frère,

✠  Christian Rodembourg
     Évêque de Saint-Hyacinthe