Merci bien pour l’année 2020
À propos de Mathieu 25, 31-46

  • J’étais affamé et vous vous êtes réunis pour discuter sur la faim dans le monde…Merci bien.
  • J’étais prisonnier et vous vous êtes retirés dans le confort de votre chambre, vous avez prié pour ma libération…
  • J’étais sans vêtements et votre conscience s’est interrogée sur la moralité de ma tenue…
  • J’étais malade et vous avez remercié Dieu à genoux pour le don de la santé…
  • J’étais sans logis et vous avez rappelé quel abri était l’amour de Dieu…
  • J’étais assoiffé et vous avez rendu grâce à Dieu pour l’eau vive qu’Il est pour votre vie…
  • J’étais immigré et vous avez eu peur que je sois un problème et non une richesse…
  • J’étais seul et vous m’avez abandonné à ma solitude afin de prier pour moi…
  • J’étais un enfant et, vous m’avez donné «des biens» au lieu «du bien» de votre présence…
  • J’étais sans emploi, insécure et vous avez remercié Dieu pour le travail que vous avez…
  • J’étais au travail subissant de mauvaises conditions de travail et vous avez rappelé qu’on ne vit pas que de pain…
  • J’étais dans un CHSLD avec un virus en étant très malade et vous n’avez pas utilisé les moyens de protection disant que de toute façon j’allais juste mourir un peu plus rapidement…
  • J’étais dans le besoin, désespéré, itinérant et vous m’avez rappelé l’importance d’être reconnaissant lorsqu’une personne me fait l’aumône…
  • J’étais sur l’aide sociale et vous avez remercié Dieu de ne pas avoir de pauvres et de paresseux dans votre famille…
  • J’étais homosexuel, rejeté et vous avez déclaré que j’étais dépravé avec un comportement déviant…
  • J’ai été violée et vous avez manifesté de la colère envers l’habillement provoquant des jeunes…
  • J’étais persécuté, délaissé, exclu, méprisé, opprimé, violenté, torturé, assassiné et, vous avez fermé la télévision pour ne plus voir autant de violence…
  • J’étais engagé pour défendre mes droits et vous avez prié pour la non-violence…

Vous semblez si recueillis, si près de Dieu…mais j’ai encore faim, j’ai froid, j’ai soif, je suis seul, rejeté, non aimé, non reconnu dans ma dignité et mes droits…

Merci bien… Merci bien… Merci bien… Merci bien… Merci bien… Merci bien…

Jean-Paul St-Amand
“Membre émérite” des Services diocésains