LA LUMIÈRE DE L’ESPÉRANCE
Mgr Rodembourg écrit aux détenus du pénitencier de Cowansville


Évêché, le 3 novembre 2020
– La pandémie que nous traversons depuis plusieurs mois nous prive actuellement de tout contact extérieur. Cette année encore, j’aurais aimé perpétuer cette belle tradition instaurée par mes prédécesseurs et vous rendre visite en personne pour échanger avec vous et célébrer l’eucharistie à l’occasion de la Semaine de la Justice réparatrice. C’est donc par écrit que je désire vous partager humblement quelques réflexions.

L’Église est porteuse de l’espérance du pardon de Dieu qui nous est accordé gratuitement. La justice de Dieu n’est pas celle des hommes. La justice divine donne à chacun ce qui lui revient, et comprend, en outre, la miséricorde et le pardon.

Chaque jour de ma vie, je prie le Seigneur avec la prière du Notre Père en disant « Délivre-nous du mal! ». Je vous invite à prier avec moi car dans son amour infini, Dieu nous considère toujours comme ses fils et ses filles malgré nos péchés.

Il y a un an, le 8 novembre 2019, le pape François recevait les participants à la rencontre internationale des responsables de la pastorale des prisons et les invitait à accueillir dignement les prisonniers qui méritent respect et dignité. « Pas de peine humaine sans horizon » affirmait le Pape car il y a une vie après la prison qu’il faut préparer pas à pas!

Au fil des années, plusieurs bénévoles de nos paroisses accomplissent auprès de vous un véritable « ministère d’espérance » soutenus par l’Amour de Dieu. Ces personnes vous apportent un soutien moral et le témoignage des convictions et des valeurs qui les animent. Elles sont auprès de vous la présence fraternelle et pleine de sollicitude de l’Église. « J’étais en prison, et vous êtes venu jusqu’à moi! » peut-on lire en saint Matthieu (Mt 25, 36). Partout où il y a quelqu’un qui a faim, un étranger, un malade, un prisonnier, là se trouve le Christ lui-même qui attend notre visite et notre aide. Savez-vous que plusieurs personnes dans le diocèse de Saint-Hyacinthe prient pour vous? Alors, je vous demande un service : à votre tour, priez pour elles!

Faites que la lumière de l’espérance reste allumée dans votre cœur. Notre véritable liberté est en Jésus-Christ. Si vous ne le faites pas déjà, je vous invite à ouvrir chaque jour la Bible afin d’y cueillir l’une ou l’autre parole de soutien pour votre quotidien. Je souhaite qu’elle devienne pour vous, comme pour moi, une feuille de route vers un nouveau mode de vie. La Parole libératrice de Dieu nous permet de garder l’espérance.

À quelques semaines des fêtes de Noël et du Nouvel an, je vous bénis au nom de Jésus.

Christian Rodembourg
Évêque de Saint-Hyacinthe