Mgr Christian Rodembourg

Mot de l'Évêque

Être là pour l’autre. Simplement.

La diaconie, ou « service de la charité » si vous préférez, renvoie à notre mission de baptisés et à la mission de chacune de nos communautés : se faire proche des plus fragiles. Personnes démunies, souffrantes, malades, migrantes, réfugiées, détenues ou sans emploi nous interpellent. « Un pauvre crie, Dieu l’entend! » nous dit le psaume 33. Pouvons-nous en dire autant de nous? Les pauvres nous évangélisent; en allant à leur rencontre, nous rencontrons Jésus lui-même qui s’est identifié à eux.

« Le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi mais pour servir et donner sa vie pour la multitude » (Mc 10, 45). Contemplons-le « doux et humble de cœur », présent au milieu de nous « comme Celui qui sert » et qui nous invite à prendre, nous aussi, la tenue de service.

La diaconie n’est pas l’affaire de quelques âmes ferventes qui auraient la fibre sociale plus développée. La diaconie nous concerne toutes et tous de par notre baptême. Il y va de l’authenticité de notre vie chrétienne, de notre vie dans l’Esprit ainsi que de la crédibilité de notre témoignage évangélique.

Le Seigneur appelle chacune et chacun d’entre nous à servir comme Lui (Jn 13, 15), à se découvrir pauvre parmi les pauvres, pour accueillir le don de Dieu (2 Co 8, 9), à se laisser toucher par la détresse de ses frères et sœurs, et à se faire leur prochain, (Lc 10, 33), à se sentir responsable de ses frères (Jn 15, 12), à poser des actes concrets pour le service de ses frères et sœurs (Mt 28, 35-40).

Mettre en œuvre la diaconie n’a rien d’abstrait. Tous les jours, nous rencontrons des personnes, des visages, dans nos familles, notre communauté chrétienne, à notre travail, dans nos loisirs, notre bénévolat. « Chacun peut trouver une place au service des plus pauvres » comme le disait si justement sainte Mère Térésa. La diaconie se vit à travers des gestes simples souvent déjà mis en œuvre dans nos communautés. Au-delà du « faire », la grande question à se poser est : « Est-ce que je trouve de la joie à faire ce que le Seigneur me demande de faire »?

L’Amour de Dieu bouleverse les cœurs. Il ne peut toutefois y rester confiné. Quand l’Amour de Dieu se fait diaconie, il déborde et cherche à irriguer tout notre entourage.

« Tu n’as pas à te répandre mais à t’approfondir. Tu n’as pas à t’épuiser mais à être comblé. » (Saint Aelred de Rielvaux, moine cistercien du XIIe siècle )

Accorde Seigneur à tous les croyants et croyantes de se sentir proches des pauvres, des petits, des malades et de tous les blessés de la vie. Permets à tous ceux et celles qui souffrent de la misère et de l’exclusion, de se savoir en amitié et en famille dans ton Église. Ils sont « Le Corps du Christ ». Je réponds : « Amen! ». 

  Christian Rodembourg

     Évêque de Saint-Hyacinthe

Présentation

Mgr Christian Rodembourg
« Priez pour moi chaque matin afin que je sois toujours plus proche de vous, joyeux et fidèle à cette nouvelle mission jusqu’au dernier souffle de ma vie. »

Mgr Christian Rodembourg, m.s.a., naît à Bruxelles le 26 août 1959. Il a été baptisé le 29 août 1959. Il complète d’abord des études comme agrégé d’enseignement religieux à l’institut de catéchèse et pastorale Lumen Vitae (Belgique). Il est successivement professeur puis directeur littéraire pour les Éditions Saint-Paul à Paris et Fribourg. Le 29 mai 1994, il devient définitivement membre de la Société de vie apostolique des Missionnaires des Saints-Apôtres et, au terme d’études supérieures en théologie à l’Université de Montréal, il est ordonné prêtre le 5 août 1995.

Durant 22 ans, il exerce son ministère presbytéral comme collaborateur puis curé de paroisse dans le diocèse de Saint-Jean-Longueuil tout en apportant sa contribution à différents conseils diocésains. Il s’engage aussi dans plusieurs mouvements, entre autres comme animateur spirituel pour le groupe Week-End d’Amoureux et conseiller spirituel pour les Équipes Notre-Dame, région Canada.

Au sein de son institut religieux, il est successivement conseiller et économe provincial, conseiller général, responsable de la formation et assistant général de 2007 à 2017. En plus d’être prédicateur de retraites, il est l’auteur du livre : Prier 15 jours avec Père Eusèbe-Henri Ménard, fondateur de la Société des Missionnaires des Saints-Apôtres qui a été traduit en anglais, espagnol et vietnamien. Il vient de publier un second ouvrage aux éditions Nouvelle Cité intitulé Une vie offerte. Père Eusèbe-Henri Ménard. 120 citations inspirées. Il est membre du comité de rédaction de la revue Chemins franciscains. Il a aussi publié plusieurs articles, notamment dans les revues Appoint et Prêtres et pasteurs.

Le 29 juin 2017, il est nommé évêque de Saint-Hyacinthe par le pape François. Son ordination épiscopale a lieu en la Cathédrale de Saint-Hyacinthe le 17 septembre 2017 par Son Excellence Monseigneur Luc Cyr, archevêque de Sherbrooke et Métropolitain.

lettres pastorales

  • « En temps de crise, osons l’espérance! » (Mai 2020) : Cliquez ici
  • « Même la ténèbre pour toi n’est pas ténèbre… » (Mars 2020) : Cliquez ici
  • « À vous disciples-missionnaires… » (Septembre 2018) : Cliquez ici

Armoiries

Armoirie Mgr Christian Rodembourg
La devise
 “Dans ton immense tendresse”, provient du livre du prophète Néhémie, chapitre 9, verset 19. Tendresse est le mot inspirant le ministère de Mgr Rodembourg. 

L’écu, posé sur la croix de procession de Jérusalem, est d’un bleu marial. Les couleurs sont également un rappel des drapeaux belge et québécois. 

Le Tau est un signe de rédemption. Cette croix fut très chère à saint François d’Assise qui y voyait l’expression la plus grande de l’humilité du Christ, de sa mission et de son amour. Porter le Tau, c’est se reconnaître fils de Dieu. 

Les mains du prêtre et du laïc portant ensemble le globe terrestre, représente les Missionnaires des Saints Apôtres, société de vie apostolique dont est issu Mgr Rodembourg. 

L’iris jaune est l’emblème de Bruxelles, sa ville natale. L’Iris versicolore est également la fleur dans l’emblème héraldique du drapeau du Québec qu’on appelle Fleur de Lys. 

La pierre précieuse de couleur rouge, nommée hyacinthe, représente le diocèse de Saint-Hyacinthe où Mgr Rodembourg a été ordonné évêque. C’est également la 11e pierre qui orne les fondations de la muraille de la Ville Sainte dans le livre de l’Apocalypse, chapitre 21, verset 20.

Armoirie Mgr Christian Rodembourg

Le Tau est un signe de rédemption. Cette croix fut très chère à saint François d’Assise qui y voyait l’expression la plus grande de l’humilité du Christ, de sa mission et de son amour. Porter le Tau, c’est se reconnaître fils de Dieu. 

1 of 4

Les mains du prêtre et du laïc portant ensemble le globe terrestre, représente les Missionnaires des Saints Apôtres, société de vie apostolique dont est issu Mgr Rodembourg. 

2 of 4

L’iris jaune est l’emblème de Bruxelles, sa ville natale. L’Iris versicolore est également la fleur dans l’emblème héraldique du drapeau du Québec qu’on appelle Fleur de Lys.

3 of 4

La pierre précieuse de couleur rouge, nommée hyacinthe, représente le diocèse de Saint-Hyacinthe où Mgr Rodembourg a été ordonné évêque. C’est également la 11e pierre qui orne les fondations de la muraille de la Ville Sainte dans le livre de l’Apocalypse, chapitre 21, verset 20.

4 of 4

Ordination épiscopale