MGR CHRISTIAN RODEMBOURG

Mot de l'Évêque

Chers frères et sœurs bien-aimés,     

Ce jour que fit le Seigneur est un jour de joie, alléluia! (Ps 117)

Cette nuit ne ressemble à aucune autre nuit. Ce jour ne ressemble à aucun autre jour. Un ciel nouveau, une terre nouvelle nous sont donnés!

Notre cœur est-il accueillant à ce cadeau de Dieu, amour, miséricorde et tendresse?

Pâques, c’est d’abord et avant tout Quelqu’un. Pâques, c’est Jésus-Christ, vivant : Jésus-Christ ressuscité, la pierre angulaire, qui pour nous est devenu comme nous et pour que devenu des nôtres, il fasse de nous ses frères et ses sœurs, afin qu’il nous emmène avec Lui vers Dieu notre Père, plein de tendresse et de miséricorde.

Pâques, ce n’est pas uniquement un mémorial d’un événement historique passé, vécu il y a plus de 2000 ans en Terre Sainte.

Pâques, c’est le mystère de la Croix et le mystère du tombeau de Jésus trouvé vide par les femmes et les premiers disciples du Christ. C’est cette rencontre sur le chemin d’Emmaüs qui fera rentrer de nuit les deux disciples à Jérusalem.

Pâques, c’est l’aujourd’hui de Dieu qui s’ouvre sur l’avenir qui se fait proche.

Pâques, ce sont nos joies et nos peines, ce sont nos projets et nos déceptions, ce sont nos actes concrets et nos errements qui prennent un sens nouveau.

Pâques, ce sont toutes les facettes de notre vie concrète, les meilleures comme les moins pertinentes, portées et déposées dans l’immensité d’amour du cœur de Dieu!

Pâques, c’est une joie universelle qui retentit sur toute la famille humaine et qui invite chacun de nous et toute personne de bonne volonté à vivre un changement radical de vie, une réelle conversion intérieure, une transformation totale de son être.

Pâques, c’est une onction d’espérance sur l’univers blessé par tant de folies meurtrières, c’est une onction d’espérance sur les corps et les cœurs brisés par la haine, le terrorisme, la violence, les intimidations, les abus de toutes espèces. C’est la force de la foi qui ne cède ni aux angoisses ni à la résignation.

Pâques, c’est un tremplin audacieux qui nous invite à sortir de nos tombeaux humains que sont nos projets mesquins, que sont nos idoles évanescentes, que sont nos égoïsmes paralysants, que sont nos rêves sans ambition…

Pâques est cet instant précis où le Christ, source de la vraie vie, nous propose de quitter les apparences et la superficialité de notre société humaine mondaine afin d’entrer de plain-pied, définitivement, au cœur de l’Amour véritable, c’est-à-dire un amour qui est don de soi, service désintéressé, partage, accueil de l’autre différent de soi.

Pâques c’est un appel solennel à la confiance que la mort n’aura jamais le dernier mot.

Chers frères et sœurs bien-aimés, croire en Christ ressuscité…

– C’est accueillir en notre vie la Lumière qui permet de découvrir cette vie, notre monde et ses défis, nos joies, nos souffrances, nos bons coups et nos erreurs, autrement, enracinés dans le cœur de Dieu.

– C’est vivre les rebondissements imprévus de notre quotidien sous l’impulsion du souffle de l’Esprit Saint.

– C’est recevoir le pardon de Dieu qui nous ouvre à de nouveaux horizons insoupçonnés, bien au-delà de ce que l’on peut imaginer.

– C’est être chaque jour des disciples-missionnaires de l’Évangile de la joie, ensemble, debout et audacieux, là où Dieu nous place, au cœur de nos couples, de nos familles, de nos communautés et de la société environnante, munis des talents et de nos bienheureuses fragilités.

– C’est vivre concrètement déjà, ici et maintenant, chaque journée, en ressuscité! Sainte fête de Pâques et bon temps pascal. Alléluia!

✠ Christian Rodembourg, m.s.a.    
      Évêque de Saint-Hyacinthe

 

Présentation

Mgr Christian Rodembourg
« Priez pour moi chaque matin afin que je sois toujours plus proche de vous, joyeux et fidèle à cette nouvelle mission jusqu’au dernier souffle de ma vie. »

Mgr Christian Rodembourg, m.s.a., naît à Bruxelles le 26 août 1959. Il a été baptisé le 29 août 1959. Il complète d’abord des études comme agrégé d’enseignement religieux à l’institut de catéchèse et pastorale Lumen Vitae (Belgique). Il est successivement professeur puis directeur littéraire pour les Éditions Saint-Paul à Paris et Fribourg. Le 29 mai 1994, il devient définitivement membre de la Société de vie apostolique des Missionnaires des Saints-Apôtres et, au terme d’études supérieures en théologie à l’Université de Montréal, il est ordonné prêtre le 5 août 1995.

Durant 22 ans, il exerce son ministère presbytéral comme collaborateur puis curé de paroisse dans le diocèse de Saint-Jean-Longueuil tout en apportant sa contribution à différents conseils diocésains. Il s’engage aussi dans plusieurs mouvements, entre autres comme animateur spirituel pour le groupe Week-End d’Amoureux et conseiller spirituel pour les Équipes Notre-Dame, région Canada.

Au sein de son institut religieux, il est successivement conseiller et économe provincial, conseiller général, responsable de la formation et assistant général de 2007 à 2017. En plus d’être prédicateur de retraites, il est l’auteur du livre : Prier 15 jours avec Père Eusèbe-Henri Ménard, fondateur de la Société des Missionnaires des Saints-Apôtres qui a été traduit en anglais, espagnol et vietnamien. Il vient de publier un second ouvrage aux éditions Nouvelle Cité intitulé Une vie offerte. Père Eusèbe-Henri Ménard. 120 citations inspirées. Il est membre du comité de rédaction de la revue Chemins franciscains. Il a aussi publié plusieurs articles, notamment dans les revues Appoint et Prêtres et pasteurs.

Le 29 juin 2017, il est nommé évêque de Saint-Hyacinthe par le pape François. Son ordination épiscopale a lieu en la Cathédrale de Saint-Hyacinthe le 17 septembre 2017 par Son Excellence Monseigneur Luc Cyr, archevêque de Sherbrooke et Métropolitain.

Armoiries

Armoirie Mgr Christian Rodembourg
La devise
 “Dans ton immense tendresse”, provient du livre du prophète Néhémie, chapitre 9, verset 19. Tendresse est le mot inspirant le ministère de Mgr Rodembourg. 

L’écu, posé sur la croix de procession de Jérusalem, est d’un bleu marial. Les couleurs sont également un rappel des drapeaux belge et québécois. 

Le Tau est un signe de rédemption. Cette croix fut très chère à saint François d’Assise qui y voyait l’expression la plus grande de l’humilité du Christ, de sa mission et de son amour. Porter le Tau, c’est se reconnaître fils de Dieu. 

Les mains du prêtre et du laïc portant ensemble le globe terrestre, représente les Missionnaires des Saints Apôtres, société de vie apostolique dont est issu Mgr Rodembourg. 

L’iris jaune est l’emblème de Bruxelles, sa ville natale. L’Iris versicolore est également la fleur dans l’emblème héraldique du drapeau du Québec qu’on appelle Fleur de Lys. 

La pierre précieuse de couleur rouge, nommée hyacinthe, représente le diocèse de Saint-Hyacinthe où Mgr Rodembourg a été ordonné évêque. C’est également la 11e pierre qui orne les fondations de la muraille de la Ville Sainte dans le livre de l’Apocalypse, chapitre 21, verset 20.

Ordination épiscopale