Mgr Christian Rodembourg

Mot de l'Évêque

Une rencontre synodale est emprunt au paradis

« L’Église de Dieu est convoquée en synode. » C’est par ces paroles aussi solennelles qu’engageantes que s’ouvre le Document préparatoire au synode 2021- 2023. Partout dans le monde, les diocèses ont répondu « Présent » et se sont mis en route. À l’instar de nos Églises sœurs, le diocèse de Saint-Hyacinthe a saisi cette opportunité pour se recentrer sur sa vraie nature : la communion, la participation et la mission.

J’ai voulu que nous fassions du carême 2022 « un carême synodal », c’est-à-dire un temps fort de discernement collectif basé sur l’accueil mutuel et l’écoute réciproque. Dans nos différents milieux, d’heureuses initiatives ont vu le jour afin de susciter et faciliter la prise de parole du plus grand nombre sur les enjeux et défis actuels de notre Église. Les nombreux rapports reçus témoignent du sérieux de la démarche. Je vous en remercie.

Chaque fois que l’on tend vraiment l’oreille, que l’on cherche à apprendre de l’autre, que l’on valorise les charismes de chacune et chacun, que l’on s’entraide, que l’on cherche ensemble la voie à suivre, nous vivons la synodalité et en savourons les bienfaits. Nous recevons déjà le centuple. Nous expérimentons la joie de l’Évangile. Même informelle ou spontanée, une rencontre synodale est un emprunt au paradis!

Les membres du comité diocésain sont à pied d’œuvre pour rédiger une synthèse des rapports reçus. On y retrouvera, en quelques pages seulement, l’essentiel des fruits du discernement effectué dans les multiples rencontres synodales vécues. Essentiellement, il s’agit de flairer la direction du vent et de repérer les traces du passage de l’Esprit parmi nous.

En toute transparence, ce projet de rapport diocésain sera présenté le 24 mai prochain lors d’une rencontre fraternelle des participantes et participants aux diverses rencontres synodales locales qui ont eu lieu au fil des mois. Il s’agira de s’assurer que ce « portrait de famille » est suffisamment réaliste, prophétique et représentatif de nos rêves, nos visions, nos espérances. Avec l’équipe pastorale diocésaine, je veillerai à ce que les pas à faire qui y auront été identifiés soient au coeur de nos préoccupations missionnaires dès l’année pastorale 2022-2023.

La Parole vivante de Dieu illumine notre chemin. En nous enracinant en elle, nous pouvons percevoir des rayons de la surprenante lumière du Ressuscité. Confions à la bienheureuse Vierge Marie le succès de cette marche synodale commune. Comme nous l’avons chanté à la fin de nos rencontres régionales : « Toi Notre Dame de la route, si attentive aux pèlerins, Toi, Notre Dame de l’écoute, marche avec nous sur nos chemins ».

 Christian Rodembourg
Évêque de Saint-Hyacinthe

Présentation

Mgr Christian Rodembourg
« Priez pour moi chaque matin afin que je sois toujours plus proche de vous, joyeux et fidèle à cette nouvelle mission jusqu’au dernier souffle de ma vie. »

Mgr Christian Rodembourg, m.s.a., naît à Bruxelles le 26 août 1959. Il a été baptisé le 29 août 1959. Il complète d’abord des études comme agrégé d’enseignement religieux à l’institut de catéchèse et pastorale Lumen Vitae (Belgique). Il est successivement professeur puis directeur littéraire pour les Éditions Saint-Paul à Paris et Fribourg. Le 29 mai 1994, il devient définitivement membre de la Société de vie apostolique des Missionnaires des Saints-Apôtres et, au terme d’études supérieures en théologie à l’Université de Montréal, il est ordonné prêtre le 5 août 1995.

Durant 22 ans, il exerce son ministère presbytéral comme collaborateur puis curé de paroisse dans le diocèse de Saint-Jean-Longueuil tout en apportant sa contribution à différents conseils diocésains. Il s’engage aussi dans plusieurs mouvements, entre autres comme animateur spirituel pour le groupe Week-End d’Amoureux et conseiller spirituel pour les Équipes Notre-Dame, région Canada.

Au sein de son institut religieux, il est successivement conseiller et économe provincial, conseiller général, responsable de la formation et assistant général de 2007 à 2017. En plus d’être prédicateur de retraites, il est l’auteur du livre : Prier 15 jours avec Père Eusèbe-Henri Ménard, fondateur de la Société des Missionnaires des Saints-Apôtres qui a été traduit en anglais, espagnol et vietnamien. Il vient de publier un second ouvrage aux éditions Nouvelle Cité intitulé Une vie offerte. Père Eusèbe-Henri Ménard. 120 citations inspirées. Il est membre du comité de rédaction de la revue Chemins franciscains. Il a aussi publié plusieurs articles, notamment dans les revues Appoint et Prêtres et pasteurs.

Le 29 juin 2017, il est nommé évêque de Saint-Hyacinthe par le pape François. Son ordination épiscopale a lieu en la Cathédrale de Saint-Hyacinthe le 17 septembre 2017 par Son Excellence Monseigneur Luc Cyr, archevêque de Sherbrooke et Métropolitain.

lettres pastorales

  • «Debout avec vous, debout pour vous!» (Aout 2021) : FRANÇAIS ANGLAIS – ESPAGNOL
  • «Dans Ton immense Tendresse» (Février 2021) : Cliquez ici
  • «En temps de crise, osons l’espérance!» (Mai 2020) : Cliquez ici
  • «Même la ténèbre pour toi n’est pas ténèbre…» (Mars 2020) : Cliquez ici
  • «À vous disciples-missionnaires…» (Septembre 2018) : Cliquez ici

Armoiries

Armoirie Mgr Christian Rodembourg
La devise
 “Dans Ton immense Tendresse”, provient du livre du prophète Néhémie, chapitre 9, verset 19. Tendresse est le mot inspirant le ministère de Mgr Rodembourg. 

L’écu, posé sur la croix de procession de Jérusalem, est d’un bleu marial. Les couleurs sont également un rappel des drapeaux belge et québécois. 

Le Tau est un signe de rédemption. Cette croix fut très chère à saint François d’Assise qui y voyait l’expression la plus grande de l’humilité du Christ, de sa mission et de son amour. Porter le Tau, c’est se reconnaître fils de Dieu. 

Les mains du prêtre et du laïc portant ensemble le globe terrestre, représente les Missionnaires des Saints Apôtres, société de vie apostolique dont est issu Mgr Rodembourg. 

L’iris jaune est l’emblème de Bruxelles, sa ville natale. L’Iris versicolore est également la fleur dans l’emblème héraldique du drapeau du Québec qu’on appelle Fleur de Lys. 

La pierre précieuse de couleur rouge, nommée hyacinthe, représente le diocèse de Saint-Hyacinthe où Mgr Rodembourg a été ordonné évêque. C’est également la 11e pierre qui orne les fondations de la muraille de la Ville Sainte dans le livre de l’Apocalypse, chapitre 21, verset 20.

Armoirie Mgr Christian Rodembourg

Le Tau est un signe de rédemption. Cette croix fut très chère à saint François d’Assise qui y voyait l’expression la plus grande de l’humilité du Christ, de sa mission et de son amour. Porter le Tau, c’est se reconnaître fils de Dieu. 

1 of 4

Les mains du prêtre et du laïc portant ensemble le globe terrestre, représente les Missionnaires des Saints Apôtres, société de vie apostolique dont est issu Mgr Rodembourg. 

2 of 4

L’iris jaune est l’emblème de Bruxelles, sa ville natale. L’Iris versicolore est également la fleur dans l’emblème héraldique du drapeau du Québec qu’on appelle Fleur de Lys.

3 of 4

La pierre précieuse de couleur rouge, nommée hyacinthe, représente le diocèse de Saint-Hyacinthe où Mgr Rodembourg a été ordonné évêque. C’est également la 11e pierre qui orne les fondations de la muraille de la Ville Sainte dans le livre de l’Apocalypse, chapitre 21, verset 20.

4 of 4

Ordination épiscopale