Mgr Christian Rodembourg

Mot de l'Évêque

NOVEMBRE 2020
Nous souvenir et nous soutenir

Évêché, 20 octobre 2020Nos défuntes et nos défunts ont fait de nous ce que nous sommes. Comment pourrions-nous les oublier? Ils ont contribué à forger notre personnalité et notre spiritualité. Elles et ils nous ont laissé le meilleur d’eux-mêmes en héritage. Soyons-en fiers!

Le 1er novembre, nous célébrerons la Toussaint, fête au cours de laquelle nous honorerons tous les saints et saintes, connus et inconnus. La vie de plusieurs des nôtres fut exemplaire. Toutes et tous, nous avons eu l’insigne privilège de côtoyer de ces personnes dont l’exemplarité est restée dans l’ombre. Elles ont illuminé nos vies et ont souvent marqué de façon indélébile leur famille et leur communauté. La Toussaint propulse ces témoins discrets en pleine lumière, celle de notre Père qui est aux cieux.

J’aime à le répéter : le sol que nous foulons dans le diocèse de Saint-Hyacinthe est une terre rendue sacrée par le passage parmi nous de véritables « géantes et géants de l’Évangile ». Demandons au saint Frère André, dont nous fêtons le 10e anniversaire de canonisation cette année, aux bienheureux Louis-Zéphirin Moreau et Michael McGivney, à la bienheureuse Marie-Rose Durocher, aux vénérables Élisabeth Bergeron, Catherine-Aurélie Caouette et Délia Tétreault ainsi qu’au Fr. Flavien Laplante, Serviteur de Dieu, de prendre soin de nous. Elles et ils sont nos alliés de première ligne dans notre audacieuse mission de propager l’Évangile de l’espérance sur le sol qu’ils ont eux-mêmes foulé.

Le 2 novembre, jour des morts dans notre belle liturgie catholique, plusieurs messes des défunts seront célébrées dans le diocèse. N’hésitez pas à vous y joindre si vous le pouvez et si les conditions le permettent. Une visite, individuelle ou en famille, au cimetière ou au colombarium est une occasion privilégiée d’exprimer notre reconnaissance à nos disparus et de prier pour leur repos éternel.

Nous le savons, le deuil est souvent un processus long et douloureux. À la dure, nous devons apprendre à vivre sans la présence physique de la personne aimée. À toutes les personnes endeuillées, je voudrais partager ce mot superbe de saint Augustin : « Ne soyons pas tristes de l’avoir perdu mais soyons reconnaissants de l’avoir eu! » Voilà qui change radicalement la perspective!

Alors que la planète vient de passer le cap du million de personnes décédées de la COVID-19, je vous invite à porter dans votre prière les victimes du coronavirus d’ici et d’ailleurs dans le monde. Portons également dans notre prière celles et ceux qui restent : les proches de ces défunts pour qui le processus de deuil est ralenti, voire hypothéqué, par les mesures sanitaires qui s’imposent pour le bien commun.

Connu de Dieu

Le 11 novembre, nous confierons au Seigneur les militaires morts en service, les anciens combattants ainsi que les vétérans. Grâce à eux et à elles, nos enfants, nos petits-enfants et nous-mêmes pouvons vivre et grandir dans un pays libre et démocratique. Poser nous-mêmes des gestes de paix au quotidien demeure la manière la plus judicieuse d’honorer leur engagement et leur mémoire.

Profitons de ce mois de novembre pour réfléchir et apprivoiser le mystère de la mort car il est le corollaire de celui de la vie. La vie éternelle qui nous est promise constitue la clé-de-voute pour saisir la grandeur de l’Amour de Dieu. Notre Dieu, en effet, ne veut pas la mort : « Dieu n’a pas fait la mort, il ne se réjouit pas de voir mourir les êtres vivants. » (Sg 1, 13).

Christian Rodembourg
Évêque de Saint-Hyacinthe

Présentation

Mgr Christian Rodembourg
« Priez pour moi chaque matin afin que je sois toujours plus proche de vous, joyeux et fidèle à cette nouvelle mission jusqu’au dernier souffle de ma vie. »

Mgr Christian Rodembourg, m.s.a., naît à Bruxelles le 26 août 1959. Il a été baptisé le 29 août 1959. Il complète d’abord des études comme agrégé d’enseignement religieux à l’institut de catéchèse et pastorale Lumen Vitae (Belgique). Il est successivement professeur puis directeur littéraire pour les Éditions Saint-Paul à Paris et Fribourg. Le 29 mai 1994, il devient définitivement membre de la Société de vie apostolique des Missionnaires des Saints-Apôtres et, au terme d’études supérieures en théologie à l’Université de Montréal, il est ordonné prêtre le 5 août 1995.

Durant 22 ans, il exerce son ministère presbytéral comme collaborateur puis curé de paroisse dans le diocèse de Saint-Jean-Longueuil tout en apportant sa contribution à différents conseils diocésains. Il s’engage aussi dans plusieurs mouvements, entre autres comme animateur spirituel pour le groupe Week-End d’Amoureux et conseiller spirituel pour les Équipes Notre-Dame, région Canada.

Au sein de son institut religieux, il est successivement conseiller et économe provincial, conseiller général, responsable de la formation et assistant général de 2007 à 2017. En plus d’être prédicateur de retraites, il est l’auteur du livre : Prier 15 jours avec Père Eusèbe-Henri Ménard, fondateur de la Société des Missionnaires des Saints-Apôtres qui a été traduit en anglais, espagnol et vietnamien. Il vient de publier un second ouvrage aux éditions Nouvelle Cité intitulé Une vie offerte. Père Eusèbe-Henri Ménard. 120 citations inspirées. Il est membre du comité de rédaction de la revue Chemins franciscains. Il a aussi publié plusieurs articles, notamment dans les revues Appoint et Prêtres et pasteurs.

Le 29 juin 2017, il est nommé évêque de Saint-Hyacinthe par le pape François. Son ordination épiscopale a lieu en la Cathédrale de Saint-Hyacinthe le 17 septembre 2017 par Son Excellence Monseigneur Luc Cyr, archevêque de Sherbrooke et Métropolitain.

lettres pastorales

  • « En temps de crise, osons l’espérance! » (Mai 2020) : Cliquez ici
  • « Même la ténèbre pour toi n’est pas ténèbre… » (Mars 2020) : Cliquez ici
  • « À vous disciples-missionnaires… » (Septembre 2018) : Cliquez ici

Armoiries

Armoirie Mgr Christian Rodembourg
La devise
 “Dans ton immense tendresse”, provient du livre du prophète Néhémie, chapitre 9, verset 19. Tendresse est le mot inspirant le ministère de Mgr Rodembourg. 

L’écu, posé sur la croix de procession de Jérusalem, est d’un bleu marial. Les couleurs sont également un rappel des drapeaux belge et québécois. 

Le Tau est un signe de rédemption. Cette croix fut très chère à saint François d’Assise qui y voyait l’expression la plus grande de l’humilité du Christ, de sa mission et de son amour. Porter le Tau, c’est se reconnaître fils de Dieu. 

Les mains du prêtre et du laïc portant ensemble le globe terrestre, représente les Missionnaires des Saints Apôtres, société de vie apostolique dont est issu Mgr Rodembourg. 

L’iris jaune est l’emblème de Bruxelles, sa ville natale. L’Iris versicolore est également la fleur dans l’emblème héraldique du drapeau du Québec qu’on appelle Fleur de Lys. 

La pierre précieuse de couleur rouge, nommée hyacinthe, représente le diocèse de Saint-Hyacinthe où Mgr Rodembourg a été ordonné évêque. C’est également la 11e pierre qui orne les fondations de la muraille de la Ville Sainte dans le livre de l’Apocalypse, chapitre 21, verset 20.

Armoirie Mgr Christian Rodembourg

Le Tau est un signe de rédemption. Cette croix fut très chère à saint François d’Assise qui y voyait l’expression la plus grande de l’humilité du Christ, de sa mission et de son amour. Porter le Tau, c’est se reconnaître fils de Dieu. 

1 of 4

Les mains du prêtre et du laïc portant ensemble le globe terrestre, représente les Missionnaires des Saints Apôtres, société de vie apostolique dont est issu Mgr Rodembourg. 

2 of 4

L’iris jaune est l’emblème de Bruxelles, sa ville natale. L’Iris versicolore est également la fleur dans l’emblème héraldique du drapeau du Québec qu’on appelle Fleur de Lys.

3 of 4

La pierre précieuse de couleur rouge, nommée hyacinthe, représente le diocèse de Saint-Hyacinthe où Mgr Rodembourg a été ordonné évêque. C’est également la 11e pierre qui orne les fondations de la muraille de la Ville Sainte dans le livre de l’Apocalypse, chapitre 21, verset 20.

4 of 4

Ordination épiscopale