… Sensible aux préoccupations portées par cette campagne et solidaire des solutions proposées, l’Assemblée des évêques catholiques du Québec a décidé d’y apporter son soutien par ce Message du 1er mai 2019. L’Assemblée interpelle également toutes les institutions catholiques du Québec à se fixer pour objectif que l’ensemble de leur personnel bénéficie des conditions de travail prônées par la « campagne 5-10-15 ».

plus d’un million de travailleuses et de travailleurs gagnent moins de 15 $ l’heure, ce qui n’est pas étonnant puisque le salaire minimum, à partir de maintenant, est fixé à 12,50 $. Or une personne qui gagne le salaire minimum au Québec se situe tout juste au-dessus du seuil de pauvreté, même en travaillant 35 heures par semaine, ce qui ne veut pas dire qu’elle puisse assurer dignement sa subsistance et celle des siens..

Le communiqué intégral:Campagne de solidarité – Communiqué de l’AECQ – mai 2019