ACTION DE GRÂCE – LUNDI 11 OCTOBRE 2021
Mme Micheline Fortier propose quelques activités familiales

Les origines de l’Action de grâce
Aux États-Unis, la fête de l’Action de grâce, appelée Tanksgiving, est très importante. Elle trouve ses origines chez des colons américains qui organisèrent une fête, à l’automne 1621, pour remercier Dieu de la récolte. Des Amérindiens qui avaient enseigné aux colons la culture du maïs sont invités à la fête. Ils apportent du gibier ainsi que des dindes à rôtir. Au cours des années suivantes, la célébration est reprise. En 1864, à l’issue de la Guerre civile, Abraham Lincoln demande aux Américains de faire du quatrième jeudi de novembre un jour d’Action de grâce.

Au Canada, la fête de l’Action de grâce remonte à 1799. Les autorités veulent souligner ainsi la fin d’un combat, d’une guerre, d’une rébellion, d’une quarantaine ou encore d’une épidémie… tous dénouements attribués à Dieu. En 1872, le jour férié annuel concerne surtout l’expression à Dieu par la population de sa reconnaissance pour les récoltes

De la reconnaissance La fête de l’Action de grâce marque la fin de l’été, la période des récoltes et le passage vers la longue saison hivernale. Dernier congé officiel avant Noël, les croyants voient en cette fête annuelle l’occasion de s’arrêter pour apprécier les bienfaits reçus et exprimer leur reconnaissance à Dieu. Si le fait de dire « merci » se ramène parfois à une formule de politesse, dire « rendre grâce » revêt une signification plus profonde.

Rendre grâce en famille c’est :

  • Faire un geste ou dire une parole en reconnaissance d’un bienfait reçu
  • Exprimer à Dieu de la reconnaissance qui vient du fond du cœur pour tous les bienfaits reçus, grâce à la générosité des gens qui nous entourent, bienfaits trop souvent considérés comme allant de soi
  • Prier avec d’autres personnes pour exprimer sa reconnaissance
  • Se tourner vers ceux que l’on aime, mais aussi vers les plus démunis, afin de partager et de s’aider mutuellement
  • Se tourner vers ceux dont la vie est difficile pour leur apporter un peu de soulagement, de joie et de bonheur. L’action de grâce dans la Bible L’action de grâce est un mouvement intérieur du cœur.

Plusieurs événements relatés dans la Bible sont une occasion pour le peuple de rendre grâce à Dieu. Jésus s’arrête souvent pour rendre grâce à Dieu. Jésus prend le temps de rendre grâce à Dieu avant de nourrir la foule et de ressusciter Lazare (Jean 6, 11 ; Jean 11, 41). C’est par l’action de grâce qu’il institue l’eucharistie, offrande par excellence de sa vie (Luc 22, 19-20).

L’enfant n’apprend pas de lui-même à remercier les autres. Recevoir lui semble naturel. Les parents ont un rôle important à jouer pour sensibiliser leur enfant à autrui, pour lui apprendre à dire merci et à exprimer de la reconnaissance.

  • Lisez à votre enfant des récits du Nouveau Testament où il est question d’action de grâce (Matthieu 11, 25-27 ; Jean 6, 11 ; 11, 41 ; Luc 22, 19-20)
  • Faites-en famille des activités à travers lesquelles celle-ci apprendra à montrer de la reconnaissance : composez un beau centre de table avec des fruits et des légumes du terroir et glissez-y ce mot : « Merci, Seigneur, pour tes bontés ! »
  • Visitez un marché ou une ferme ; expliquez à votre enfant que les aliments sont le fruit d’un labeur collectif (producteur agricole, épicier…)
  • Distribuez avec lui de la nourriture à une famille dans le besoin (panier de légumes de saison, pot de ketchup ou de confiture, galettes ou un pain maison), expliquez-lui le sens de ce geste
  • Préparez en famille un repas sur le thème de l’Action de grâce en prévoyant un plat qui met en valeur les produits du terroir, comme un pot-au-feu ; au début du repas, dites ou chantez le bénédicité ; rendez grâce à Dieu pour la table et pour les personnes réunies
  • Participez avec votre enfant à une célébration communautaire eucharistique marquant le jour de l’Action de grâce
  • À l’heure du coucher, prenez quelques minutes avec votre enfant pour rendre grâce à Dieu pour toutes les merveilles de la création et pour toutes les personnes qui le comblent d’amour.

Merci, Seigneur, pour toutes les bonnes odeurs que nous pouvons sentir dans la nature : les fleurs des champs, les arbres de la forêt…

Merci, Seigneur, pour tout ce que nos mains peuvent cueillir : les fraises et les bleuets, les légumes du potager…

Merci, Seigneur, pour tout ce que nos yeux peuvent voir : les champs, les montagnes et leurs forêts, les couchers de soleil, la mer…

Merci, Seigneur, pour tout ce que nous pouvons goûter de savoureux : les viandes et les poissons, les jus de fruits frais, les légumes du potager, les gâteaux du pâtissier…

Merci, Seigneur, pour tout ce que nos oreilles peuvent entendre : le bruit de la mer et de la rivière, le vent dans les arbres, le chant des oiseaux… Émilie

Lecture Krys Val Lewicki, Fêtons l’action de grâce,Traduit par Marie-Andrée Warnant-Coté, Toronto, Éditions Napoléon, 1994, 40 p.

Tiré du livre Au rythme de la vie familiale,
Institut de la famille, Office de Catéchèse du Québec, Fides-Médiapaul, formation chrétienne , 2004 p. 99-104